07/08/2008

parsemée

 

...
lui,elle, tous les intimes
je ne suis pas si belle mais victime
et du bonheur: infirme
comme ce journal qui ne le sera pas vraiment...
où l'on ne peut pas tourner les pages,
sentir du papier le froissement
respirer l'odeur de l'encre...mais où tout se ment...
Pourtant tout au milieu
des bouts de souvenirs,
des odeurs d'heure bleue
des chemins dans le pire
et toujours ce flou inanimé
Mon enfance à demi parsemée..."
.....

08:53 Écrit par ELISE CMD dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.